Hypnose de spectacle : comment ça marche

l’hypnose de spectacle reste encore un grand mystère pour la plupart des gens. Découvrez comment fonctionne l’hypnose de spectacle dans cet article.

 

Avec la popularisation de l’hypnose depuis quelques décennies, nous pouvons trouver aujourd’hui cette pratique sous deux formes distinctes : l’hypnose de thérapie et l’hypnose de spectacle.

L’hypnose de spectacle est une pratique qui se diversifie grandement, surtout ces dernières années avec le développement des nouvelles technologies (télévision, internet, etc.). 

 

D’abord présentée sur scène devant un public, puis à la télévision, l’hypnose fascine. Les avis sont mitigés à son propos, certains parlent de bienfaits, d’autres des dangers qu’elle peut impliquer. Et pour cause, on parle ici de “contrôler” un autre esprit que le sien par la suggestion.

 

Pourtant, l’hypnose dans sa généralité continue d’émerveiller les foules et bon nombre de curieux souhaitent tenter l’expérience, que ce soit pour l’amusement ou encore pour les bienfaits qu’elle peut apporter.

 

Avant toute chose, un petit rappel sur ce qu’est l’hypnose.

 

L’hypnose, ou hypnose classique, est une pratique consistant à plonger un(e) individu(e) dans un état semblable à la transe, qu’on appelle induction. Iel sera alors calme, détendu(e), profondément concentré(e) et ouvert(e) aux suggestions de l’hypnotiseur.

 

Étant donné que l’hypnose touche des points spirituels de la personne, elle peut améliorer une vie ou y faire des ravages. Cette pratique est alors assez controversée ; une hypnose mal pratiquée peut avoir de plus ou moins lourdes conséquences sur le sujet hypnotisé. C’est pourquoi, dans certains cas, la pratique de l’hypnose se doit d’être accompagnée d’un certificat officiel délivré par des établissements reconnus et de diverses formations.

 

Le but de l’hypnose varie en fonction du domaine d’expertise de l’hypnotiseur, s’il s’agit d’une hypnose de thérapie ou d’une hypnose de spectacle, qui sont deux sortes d’hypnose à la fois différentes et pourtant semblables. À ce titre, un hypnotiseur formé pour la thérapie ne pourra pas forcément faire de l’hypnose de spectacle et inversement ; les formations et la façon d’utiliser l’hypnose sont sensiblement différentes.

 

L’hypnose de thérapie et l’hypnose de spectacle, similairement différentes.

 

Similairement différentes, un peu étrange, comme expression, n’est-ce pas ? Si on parle d’elles comme de pratiques jumelles, c’est parce que ces deux sortes d’hypnose ont plusieurs points communs, mais en réalité, ils sont assez distincts. 

Pour l’une, un but, pour l’autre, juste une étape.

L’hypnotiseur de thérapie (on parlera aussi d’hypnothérapeute ou de psychothérapeute) agit dans le but d’améliorer les conditions de vie de son/sa patient(e). Il pourra par exemple diminuer le stress, soulager les douleurs ou l’anxiété, mais aussi permettre au/à la patient(e) de perdre une mauvaise habitude dont iel veut se débarrasser sans réussir à le faire par iel-même (par exemple : addiction au tabac). 

 

L’hypnotiseur de spectacle, lui, a pour but d’impressionner, de divertir et d’amuser, qu’il s’agisse du public ou du sujet. Il doit faire croire à l’assistance que ce qu’il fait est magique et qu’il peut hypnotiser n’importe qui, n’importe quand. Et le public doit ressortir de là avec la conviction que l’hypnose est réelle, même s’il était venu avec un avis mitigé, juste pour voir le spectacle ou même y participer. 

 

Lors d’un spectacle, on cherche donc à atteindre l’état d’hypnose et les phénomènes qu’il provoque, tandis qu’en hypnothérapie, ils ne sont qu’une étape dans le processus thérapeutique, le but étant le changement que va provoquer cette hypnose. 

 

Un sujet qui choisit et un sujet désigné.

L’hypnotiseur de spectacle décide qui sera son sujet pour la séance et ce, en utilisant des techniques qui lui permettent de distinguer, parmi la foule, la personne qui sera la plus susceptible d’être réceptive à l’hypnose.

 

L’hypnothérapeute, en revanche, ne peut pas se permettre de piocher quelqu’un dans sa salle d’attente parce qu’il lui semblerait plus à même d’être réceptif à l’hypnose. C’est le patient qui le choisit pour être hypnotisé ; il ne vient alors que pour l’intérêt d’aller mieux et le faire au plus vite.

L’induction hypnotique sous toutes ses formes.

 

Si l’hypnotiseur de spectacle peut à loisir utiliser plus ou moins la même technique d’induction hypnotique – il doit aller vite pour satisfaire le public -, l’hypnothérapeute, de son côté, doit improviser lors de la séance et adapter sa technique en fonction de son/sa patient(e). Elle se fait donc sur-mesure, en prenant en compte la personnalité du/de la patient(e) et les problèmes qu’iel doit gérer. Ainsi, quand un sujet sera confronté à l’induction hypnotique lors d’un spectacle, cela ne prendra que quelques secondes, là où, lors d’une séance de psychothérapie, cela pourra prendre 15 à 20 minutes, si ce n’est plus. 

 

Il existe d’ailleurs tout un tas de formes d’induction hypnotique, certaines exclusives aux thérapies, d’autres aux spectacles. Lors d’une hypnothérapie, le psychothérapeute pourra par exemple utiliser la catalepsie ou l’hypnose ericksonienne, qui sont des formes d’induction hypnotique douces et lentes, qui se font via des suggestions indirectes. Alors qu’un hypnotiseur de spectacle aura tendance à utiliser des inductions plus rapides, comme l’induction d’Elman ou l’induction “de la main qui tombe”, qui sont alors plus portées sur l’autorité et la soumission du sujet et qui, pour une raison évidente, s’adaptent à tous les types de personnalités.

 

De même, chaque forme de mal à soigner nécessite une forme d’hypnose spécifique et l’hypnothérapeute doit alors s’adapter à son/sa patient(e) et trouver la pratique la plus fonctionnelle pour régler son souci. 

Maître du jeu ou soutien émotionnel.

 

Celui qui dirige diffère en fonction du domaine. Bien sûr, lors d’un spectacle, c’est l’hypnotiseur qui mène la danse ; il est là pour faire vivre une expérience à son public comme à son sujet ; grâce à la suggestion, il peut faire lui faire croire qu’il parle une autre langue, qu’il vient de gagner à la loterie, qu’il voyage dans le temps ou s’amuser avec lui pour divertir l’assistance. Finalement, tant que le sujet est réceptif à l’hypnose, sa seule limite sera son imagination.

 

Attention ! Contrairement à ce qu’on peut voir à la télévision, notamment dans les films, l’hypnotiseur ne pourra jamais forcer quelqu’un à faire n’importe quoi ; une personne en transe reste consciente de ce qui l’entoure et peut très bien réagir si quelque chose la dérange ou si elle trouve cela dangereux.

 

Il faut aussi savoir que l’hypnotiseur de spectacle n’est pas là que pour amuser la galerie. Il peut aussi provoquer chez son sujet un sentiment de puissance, de confiance et le pousser à s’estimer bien mieux qu’il ne le faisait avant. Sans passer par la côté thérapie, on se rend bien compte que l’hypnotiseur de spectacle peut aussi aider son sujet à améliorer son cadre de vie.

 

Le psychothérapeute, quant à lui, ne devient qu’un accompagnateur dans l’hypnose de son patient, où celui-ci ne fait que répondre à des suggestions indirectes proposées par son opposé. Il n’est pas là pour le forcer à quoi que ce soit, mais pour l’aider et le soutenir. 

L’environnement a son importance.

 

L’hypnose de spectacle provoque quelque chose dans le public qui observe la scène, une sorte de mouvement de foule qui va faire naître un sentiment de pression et de besoin de réussite chez le sujet volontaire qui est hypnotisé. Il est devant un public qui l’observe, le scrute et s’attend à ce qu’il soit hypnotisé, il sera peut-être gêné, tendu et désorienté, voire impressionné, et donc plus facilement contrôlable. La présence d’un public favorise l’induction hypnotique de par la pression qu’elle apporte sur le sujet, sur la star du moment.

 

Et dans une autre ambiance, lors d’une psychothérapie, il n’y a que l’hypnotiseur, le patient et une confiance mutuelle qui se met en place entre eux. Il n’y a ni pression ni public pour distraire le patient. Ainsi, si au départ, celui-ci n’est pas très réceptif à l’hypnose, il sera bien plus difficile pour l’hypnotiseur de le placer en transe, c’est pourquoi l’induction met parfois plus de temps à se faire lors de ce genre de séance.

La phase de réveil.

 

La phase de réveil est la dernière étape de l’hypnose et est tout aussi importante que le reste. Le sujet ressort de l’induction hypnotique, encore un peu déboussolé, et cette phase de réveil est généralement gérée de façon assez similaire par l’hypnotiseur de thérapie et l’hypnotiseur de spectacle.

Après une séance de psychothérapie, le patient prend le temps de se remettre de l’hypnose, toujours accompagné par l’hypnotiseur, jusqu’à ce qu’il soit complètement remis dans la réalité. L’hypnothérapeute s’assure très souvent que son patient a bien repris contact avec son environnement et que les changements établis pendant la séance restent bien en place avant de le laisser partir.

L’hypnotiseur de spectacle, quant à lui, n’aura pas forcément le temps de s’assurer pleinement que son sujet soit “réveillé”, mais il ne passera pas à côté de cette étape primordiale et ne le laissera pas repartir dans le public la tête dans le flou.

 

Si jamais un hypnotiseur laissait de côté la phase de réveil, le sujet ressentirait un effet de dissociation et il se trouverait dans un état encore partiellement hypnotique qui s’estomperait dans les 20 minutes. Donc, même si cela arrivait, le sujet ne resterait pas hypnotisé pour toujours, le réveil serait simplement plus long.

L’hypnose de spectacle, une expérience à tenter.

 

Si vous recherchez de quoi divertir vos invités lors d’une soirée, l’hypnose peut être une bonne activité. Tant qu’elle est pratiquée correctement, dans un système de confiance, alors cela vous offrira une expérience unique, que vous en soyez ou non le sujet.

Si vous ne faites qu’être spectateur/spectatrice, cela vous donnera sans doute envie de tenter l’aventure, et si vous êtes le sujet, alors vos convives pourront vous raconter tout ce que vous avez fait et vous ne pourrez que les croire. Cela pourrait être amusant, n’est-ce pas ?

 

Et si vous hésitez encore, à cause de toutes les polémiques et incertitudes que provoque l’hypnose de spectacle, sachez que tous les artistes ne sont pas à la recherche d’un sujet soumis pour lui faire faire “n’importe quoi”. Comme exprimé dans le point précédent, il existe des hypnotiseurs éthiques qui ont la volonté de mettre à l’aise leur hôte et de l’accompagner dans la prise de parole, l’estime et la confiance de soi, comme Vincent, l’un de nos hypnotiseurs professionnels, formé dans les plus grandes écoles d’hypnose telles que la National Guild of Hypnotists et l’Institut d’Hypnose et de Coaching I-HEC, et qui pratique l’hypnose depuis plus de 10 ans. 

 

À contre-pied des spectacles d’hypnose que l’on voit à la télévision ou dans les campings, Magic Branding vous propose de vivre une expérience enrichissante et surtout à l’opposé de cette vision négative de l’hypnose de spectacle bien souvent partagée par les détracteurs.

 

Que propose Magic Branding, dans ce cas ?

 

C’est tout simple : un environnement bienveillant et respectueux de l’autre, permettant ainsi de mettre à l’aise le volontaire. Chez Magic Branding, nous ne plaçons jamais le sujet dans une position de faiblesse, il n’est jamais allongé au sol, mais assis sur une chaise, afin de lui assurer une certaine sécurité.

Dans cette continuité, nous ne forçons jamais un sujet à réaliser une action qui pourrait le mettre dans l’embarras et bien au contraire, nous allons chercher à donner à la personne hypnotisée une sensation de bien-être, de maîtrise, de force et de pouvoir, afin de la valoriser au plus haut point.

Cela pourra lui permettre de développer de nouvelles capacités telles qu’une mémoire prodigieuse, une force surhumaine, le pouvoir d’être invisible (au regard des autres). Il en existe tant d’autres à découvrir, mais pour cela, il faut assister au spectacle !

 

Plus encore, selon votre désir, le spectacle peut être personnalisé, avec vos messages, vos intentions et vos valeurs afin de marquer les esprits au maximum. 

 

Ainsi, le spectacle proposé par Magic Branding offre au spectateur comme au sujet de l’hypnose une expérience magique. Enfin un spectacle d’hypnose amusant et bienveillant qui vous donne vraiment des super pouvoirs !

 

Pour plus d’information contactez nous :

www.magic-branding.fr

Contact(@)magic-branding.fr

+33(0)664130042